club de vol libre

Millau Free Vol

club de vol libre

nan tout court

FA

le déco

un décro?????

oui un décro.. ouille!

ouf!

le site

et une bouffe.. une

heureux

Roquebrune 2019: un SIV presque parfait

 

 Bénéficiant de conditions météo très favorables, la session 2019 du SIV organisée entre le 26 et le 29 avril par Jeff Thurel a permis aux participants d'enchaîner les vols et de progresser en pilotage.

 

 Un SIV c'est toujours un peu compliqué... Logistique, météo, fermeture du site pour un motif quelconque, imprévu de dernière minute, il faut souvent passer entre les gouttes pour que ça fonctionne. Mais cette année toutes les conditions étaient réunies pour un SIV réussi.

Côté participants, la belle équipe était composée de membres de notre club (Anne, Fabien Ludo, Thomas et FA) d'une part et de parapentistes venus d'ailleurs (Cyril, David et Julien) d'autres part. Point commun : bonne humeur et motivation pour voler.

Coté encadrement, le stage était piloté de main de maître par Jeff Thurel de l'école Acrobi, secondé par Aurélien Schots.

Points communs : professionnalisme et expérience.

Le départ pour Roquebrune a eu lieu le vendredi 26 avril dans l'après-midi. Après 480 km d'autoroute, la joyeuse équipe a pris possession du logement dans la résidence du Golfe bleu : terrasse, vue sur la mer, la plage à 5 minutes, ça sent bon les vacances et tout le monde est ravi. D'autant que la prévision météo promet une belle journée pour le lendemain.

Samedi 27 avril : on passe aux choses sérieuses. Reconnaissance de l'atterro, récupération des radios et oreillettes à l'école Imagin'air, partenaire pour le SIV (voir encadré), briefing, prévol et GO ! La masse d'air est fraîche, on peut apercevoir la Corse au bout de l'horizon. Depuis le décollage la vue sur Monaco et le Cap Martin est magnifique. Durant le vol, les pilotes contemplent la mer 686 m en dessous.

Les conditions au déco sont compliquées, travers droit, travers gauche, parfois même vent arrière... mais la journée est splendide. Les volatiles enchaînent les vols et déjà tout le monde progresse. Tangage appuyé, roulis, 360, frontales, SAT, 1er tour de tumbling... les exercices sont en fonction du niveau de chacun. Depuis la plage, Jeff guide chacun puis donne à chaud quelques conseils pour préparer le vol suivant.

Vers 19h tous les pilotes ont posé et la journée se termine. Le temps d'aller chercher quelques bières et c'est parti pour le débriefing vidéo sur la terrasse de l'école Imagin'air. Analyse, critique constructive, les vidéos sont décortiquées par Jeff qui commente individuellement chacun des 3 vols que nous avons effectué ce samedi.

De retour à l'appartement, il est temps de préparer le dîner. L'aligot-saucisse arrive à point nommé pour rassasier les vautours affamés.

Dimanche 28 avril, la journée promet d'être encore plus belle que la veille. Une petite brise de SO s'est installée et permet à chacun de décoller dans des conditions de sécurité optimales. Les pilotes sont chauds dès le premier vol du matin et le niveau des exercices augmente d'un cran : gros 360, frontales de l'espace, autorotations, parachutale aux B, SAT rythmique, 2 tours de tumbling pour certain et des dérochages pour d'autres... lors de ce 2ème jour la progression est énorme.

Le repas du midi se résume à un sandwich avalé entre 2 rotations vers le déco du Mont Gros.

Logiquement, quelques uns repoussent les limites de leur savoir-faire en pilotage et mouillent un peu plus que le maillot... mais tout le monde s'en sort bien et personne ne fait « secours ».

Ludo Roustan remporte haut la main le prix « vrac de la semaine » avec une série de décrochages bien remuants sous sa F-Gravity.

En fin d'après-midi, dernière rotation pour le 4ème vol du jour : tout le monde en l'air pour un plouf du soir contemplatif au dessus de la Grande bleue. L'occasion pour les acrobates et Jeff de faire une petite démo en synchro... Quand on aime, on ne se lasse pas...

Les pilotes ont eu raison de profiter de la journée du dimanche pour voler à fond car la météo est parfois surprenante.: Car le lundi matin, au moment où l'équipe se prépare pour aller voler, une rentrée de Sud-Ouest affole la balise FFVL. Ce renforcement du vent promet des conditions musclées au décollage et rend l'atterrissage périlleux... Après réflexion, nous prenons la décision d'annuler la journée de stage. Forcément déçu de ne pouvoir remettre ça, mais pleinement heureux de ce qu'ils avaient vécu durant le WE, les volatiles rassemblent leurs affaires et entament la migration du retour en direction de Millau.

Au final, même s'il a été quelque peu écourté sur la fin, ce WE restera dans les mémoires des participants comme un SIV presque parfait. Participer à un stage comme celui-là permet de progresser et de repousser ses limites avec un haut niveau de sécurité. C'est l'occasion d'explorer le comportement de son aile dans de nombreuses situations et d'acquérir des points de repère. Bref, c'est une expérience à recommander à chaque pilote désireux de progresser dans les airs... et dans sa tête.

Encadré : Imagin'air, le partenaire du SIV

Outre une météo favorable et des pilotes motivés, de nombreux ingrédients sont nécessaires pour un SIV réussi : un bateau de sécurité en cas d'amerrissage, des radios avec oreillettes, une caméra et un opérateur pour filmer les exercices, des gilets de sauvetage (le CDVL possède 6 gilets, mais il peut y avoir jusqu'à 8 stagiaires SIV) ou encore une salle avec un écran pour le débriefing de fin de journée.

A Roquebrune, Jeff Thurel a construit au fil du temps un partenariat avec l'école Imagin'air, dirigée par Gabriel Guirao, prononcez Gaby. Cette école qui partage son activité entre Roquebrune, et La Colmiane dans l'arrière pays met à disposition des participants ses locaux pour le débriefing en fin de journée, les équipements de sécurité et le matériel dont on peut avoir besoin durant le stage. Principal avantage : tout est déjà sur place. C'est plus pratique que de venir de Millau avec un bateau sur une remorque...